WikiLeaks : les débuts de Julian Assange à la télévision mardi prochain

Par Sophian Fanen

La première émission animée par Julian Assange, qui a réalisé une série d’interviews dans sa résidence anglaise, sera diffusée mardi sur la chaîne de télévision internationale russe pro-Kremlin RT et sur Internet, a annoncé WikiLeaks. La participation du fondateur du réseau spécialisé dans la révélation d’informations confidentielles avait annoncé avoir l’intention de participer à ces émissions fin janvier.

WikiLeaks n’a toutefois pas précisé qui étaient les invités des douze émissions prévues à ce jour, intitulées The World Tomorrow (« Le monde de demain »), qui doivent être diffusées à un rythme hebdomadaire sur RT, une chaîne créée en 2005 par le gouvernement russe à destination du monde, à la manière de France 24 ou CNN.

Selon un reportage diffusé sur RT aujourd’hui, le premier invité est « très controversé » et « charismatique ». « Un grand nombre des choses que nous avons essayé de rendre compte [avec WikiLeaks] n’ont pas été relayésavec précision dans la presse grand public », explique Julian Assange dans ce reportage. Selon lui, l’émission, « a révélé des aspects très intéressants et importants des personnalités [interviewées], parce qu’ils n’ont pas eu affaire à un journaliste standard, mais à quelqu’un qui est en résidence surveillée et qui a connu des ennuis politiques. »***

 

Julian Assange, 40 ans, a mené des interviews avec des « hommes politiques, révolutionnaires, intellectuels, artistes et visionnaires », qui constituent « quelques-unes des personnes les plus intéressantes et controversées dans le monde actuel », promet le communiqué de WikiLeaks. Assange a réalisé ces entretiens « au ton franc et irrévérencieux » dans « son domicile temporaire de la campagne anglaise », où il est assigné à résidence depuis décembre 2010.

L’Australien est dans l’attente d’une décision définitive de la justice britannique sur une demande d’extradition de la Suède dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles, qu’il nie. Il s’estime victime d’un complot politique ourdi par les États-Unis, qui agiraient, selon lui, en représailles à la publication par WikiLeaks, en 2010 de dizaines de milliers de documents militaires sur l’Irak, l’Afghanistan et de télégrammes diplomatiques américains.

« Mon travail à WikiLeaks ne m’a pas vraiment facilité la vie, mais nous a fourni une plateforme pour diffuser des idées qui changent le monde, déclare Julian Assange, cité dans le communiqué. Dans le monde, les cinq dernières années ont été marquées par une série de crises économiques persistantes et de bouleversements politiques. Elles ont aussi donné naissance à une agitation révolutionnaire au Moyen-Orient et à l’émergence de nouveaux mouvements de protestation dans le monde occidental. »

Le but de ce talk-show est de « capter et de présenter à une audience mondiale un peu de cet esprit révolutionnaire », poursuit WikiLeaks.

Le trailer de l’émission, diffusée sur RT.

***

http://www.ecrans.fr/WikiLeaks-Julian-Assange-veut-que,14477.html

Be Sociable, Share!